What a glorious day !

--

02 avril 2008

"Fondation" Le cycle de Fondation, I d'I. Asimov

Asimov_FondationLe cycle de fondation est le premier tome du cycle Fondation écrit par l'américain Isaac Asimov et publié dès 1951. Ce tome aura été suivi par cinq autres : Fondation et Empire, Seconde Fondation, Fondation foudroyée et Terre et Fondation.

Au treizième millénaire, le savant Hari Seldon parvient à prédire l'avenir grâce à une science statistique, la psychohistoire. Selon ces calculs, l'Empire tout puissant s'effondrera d'ici cinq siècles. Il met alors en place un projet, la Fondation, qui permettra de rassembler toutes les connaissances humaines d'alors.

En voilà du space opéra comme on les aime ! Moins simpliste que ne pouvait l'être Star Wars, ce roman de science fiction, pose les bonnes questions et envisage d'autres réponses. L'intérêt de l'ouvrage réside dans le suspens qu'organise l'auteur autour de la question suivant : le savant Haldon a t'il vraiment tout prévu ? L'intérêt réside aussi dans la thèse de l'auteur selon laquelle le cours de l'Histoire dépassera toujours la volonté des individus. Très classique, donc. Mais il faut se rappeler qu'Asimov écrit dans les années 50, et qu'il est précurseur en la matière. C'est pour cela que l'on considère ce cycle comme un des chefs d'oeuvre de la science fiction.

De la bonne science fiction, donc. Oui, oui, mais voilà.

Le style de l'auteur est malheureusement assez plat et sans saveur. Le voilà le hic : ce roman a tout pour être une oeuvre enivrante. Mais il ne l'est pas. La faute au style, mais aussi à l'absence d'émotion à la lecture de l'ouvrage. A aucun moment je n'ai accroché, je ne me suis pas jetée sur la suite après la dernière page. Tout pourtant m'intéressait dans ce livre : l'idée de départ, et l'intrigue qui s'en suit, est très bonne. Un livre intelligent, vraiment. Et pourtant, je ne sais absolument pas si je continuerai le cycle. Là tout de suite, je ne le ferai pas. Mais on m'a conseillé les deux suivants qui seraient bien meilleurs. Enfin, j'ai d'autres priorités pour l'instant.

Un classique de la science fiction qui s'apprécie mais ne se dévore pas. Au mieux, on pourrait le savourer, et encore. Quel dommage tout de même !

Posté par oranee à 12:15 - Science fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire