What a glorious day !

--

27 avril 2008

"La Horde du Contrevent" d'Alain Damasio

41tb1zuuflVoici un de ses rares livres qui ont fait l'unanimité parmi les lecteurs et la critique. C'est assez rare pour le souligner. La Horde du Contrevent, publié en 2004, fait figure d'ovni au sein de la famille de la science fiction française. Le roman narre en effet la quête des vingt-trois membres de la Horde : la découverte de l'Extrême-Amont et donc de l'origine des rafales qui balaient leur monde.   

J'avoue ne pas savoir par où commencer, tellement cette lecture a été pour moi épique et absolument unique. Les critiques parlent souvent de l'exigence que constitue l'entreprise initiée par Damasio : il est vrai que rarement un ouvrage a autant donné lieu pour moi à des difficultés de compréhension. Au départ, des passages entiers m'échappaient totalement mais on s'y fait assez vite. Il reste que je ne me suis pas familiarisée à l'ensemble du champ lexical mis en place par Damasio, même après une relecture. Certaines notions m'apparaissent encore un peu floues. C'est aussi ce qui donne son charme au livre.

Car cela ne m'a pas empêché d'admirer la poésie de l'auteur : après ma lecture, certaines phrases me sont revenues inlassablement, elles marquaient pour moi ce qu'il y avait de plus beau et de plus parfait dans la langue française -oui, je me suis peut être un peu emballée. Car l'écriture est prodigieuse et j'en ai été retournée.

Et ce n'est pas tout, parce que ce livre allie le fond et la forme : les personnages dépeints par Alain Damasio, qui ne sont pas sans rappeler les grandes figures de la Volte, sont splendides. Surtout, l'intrigue du livre est fabuleuse, et je pèse mes mots : un petit groupe de personnes exceptionnelles part à la recherche de l'origine du vent. Comment expliquer que personne n'y ait jamais pensé ? Sincèrement, en refermant le livre, je me suis dit que j'aurais rêvé d'écrire un ouvrage pareil, quelle fierté de passer à la postérité ! Car il ne peut en être autrement.

Rien à ajouter. Seulement qu'il faut le lire. Que Damasio est un remarquable génie et que vous ne voudriez pas passer à côté de ce livre si vous l'aviez déjà lu.
"Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents"

Posté par oranee à 14:24 - Fantasy - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    je l'ai acheté et le lirai surement cet automne

    Posté par pom', 26 juillet 2009 à 07:47
  • pom' : Il faut ! Il faut !

    Posté par oranee, 18 août 2009 à 12:02

Poster un commentaire