What a glorious day !

--

11 mai 2008

"Un enfant du rock" de Thierry Taittinger

9782070349470Je suis tombée sur Un enfant du rock du journaliste et éditeur Thierry Taittinger un peu par hasard. La couverture m'a attirée puisque je me présente moi-même, en société, comme une petite-fille du rock, rebelle au cœur tendre, et héritière de l'autodestruction rapide et systématique. Et puis, le rock est une musique tendance depuis quelques années, alors ça détonne pas mal. J'ai donc tout naturellement lu ce court essai très intéressant et intelligent.

Une petite remarque d'abord ; j'ai trouvé la collection Folio Senso très réussie et je suis ravie de l'édition de poches dont la lecture est enfin agréable. Cheap and chic : ils ont tout compris chez Folio.

L'ouvrage s'avère, ma foi, fort réussi. L'auteur parvient à nous transmettre son enthousiasme sur les sujets qui lui tiennent à cœur. Le tout est très bien écrit, le ton amusé et pas guindé pour un sou convient parfaitement au thème. De l'information bien emballée.
Qu'on ne s'attende cependant pas ici à une anthologie, l'auteur a décidé de nous mâcher le travail en sélectionnant pour nous ce qui lui a semblé essentiel, ce qui donne une touche très personnelle au livre. On y fait quelques -grandes- découvertes -Gene Clark et, en ce qui me concerne, Willy DeVille-, on assiste, réjoui et curieux, aux coulisses rock and roll et on pleure avec l'auteur tous ces talents, oubliés ou non, avec qui le destin n'a pas été -c'est le moins que l'on puisse dire- très sympathique.

Et ce n'est pas tout, ce livre est inclassable, puisque l'auteur s'attaque pêle-mêle en deuxième partie à la musique jamaïquaine, à la variété italienne -déjà bien moins branché-, à ses aventures ou à celles d'un personnage fictif -ou pas. Du grand n'importe quoi. Mais qui reste tout de même lisible, et pas aussi déplaisant que ça en a l'air.

Bref, c'est le moment, plongez, le livre tombe à pic -malins les petits gars de chez Folio- et vous permettra, comme moi, de briller en société : lamentez vous, une coupe de champagne à la main, du mal de vivre de Marvin Gaye ou du sort du talentueux Gene Clark et régalez vous quand la populace tombera à vos pieds.
Plus sérieusement et à son échelle, Thierry Taittinger nous conduit dans un milieu sur lequel on a beaucoup écrit mais dont on a pas, au final, perçu l'essentiel ; le microcosme d'un groupe rassemblé sous l'égide d'une musique revendicatrice, toutes les interactions qui en découlent et toute l'émotion qui en résulte. Mélancolique et tendre à la fois.
Thierry Taittinger est heureusement là pour nous le rappeler. On dit merci Thierry !

Posté par oranee à 23:28 - Documents - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire