What a glorious day !

--

17 mai 2008

"Dune 2" de Franck Herbert

HerbertAprès Dune 1, voici Dune 2 -je n'ai pas trouvé de plus pertinente entrée en matière.
Plus exigeante et plus prenante encore, cette deuxième partie est de loin plus réussie que la première. Je suis conquise Monsieur Herbert, voilà.

C'est dans ce tome que j'ai le plus sentie poindre le chef d'œuvre. Plus subtil, plus abstrait aussi, la complexité de l'univers est mis en avant, sauf lorsque l'auteur insiste un peu plus longuement sur l'insertion au sein des Fremens de Paul et de Jessica. Mais, à défaut d'une dimension géopolitique, ce passage bénéficie de toute la poésie et de tout l'aspect religieux qu'Herbert a pu se permettre de placer dans son ouvrage, et le tout reste, ma foi, fort intelligent.
Tout est très maitrisé, les intrigues déroulent, parfaitement agencée et toujours pertinentes. La planète Dune est toujours aussi brillamment exposée et fascinante. A cet égard, la traversée d'une partie du désert arrakien par Paul et Jessica est un moment phare de cette deuxième partie. La découverte du peuple fremen est elle aussi passionnante, notamment parce qu'on le perçoit à travers les yeux d'étrangers.

D'autres passages m'ont, avec le recul, assez déçue : les intrigues concernant Paul vers la toute fin -avant la rencontre avec Gulley-, bien avant le dénouement final -par ailleurs tout à fait réussi- m'ont apparu un brin longuettes. Je n'insisterai pas plus sur le rôle des femmes, toujours présentées comme des sorcières ou des cuisinières averties. On est censé être en l'an 10000, Frank, alors ne me fais pas croire que tu ne peux pas anticiper ne serait-ce qu'un peu sur la féminisation de la société déjà entamée dans les années 50.

Mais je te pardonne Frank, car même un gros machiste peut écrire un chef d'œuvre de la science fiction. Tu nous le démontres ici magistralement. Un univers inoubliable, des personnages attachants et enlevés et un récit très fouillé : il n'en faut pas plus pour être emporté dans un cycle au suspens toujours maitrisé.

Posté par oranee à 15:19 - Science fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire