What a glorious day !

--

21 juillet 2008

"Capture" de Kelley Armstrong

captureComment dire ? J'ai paniqué. Je me suis dit qu'il n'y serait plus -il n'en restait qu'un seul exemplaire. Et donc, me voilà l'heureuse propriétaire de la suite des aventure de la Meute par Kelley Armstrong.
Vous n'y croyez pas ? A vrai dire, moi non plus, être aussi sotte dans ses choix de lecture ne devrait pas être permis alors que m'attendent depuis des semaines -voire des mois- des Faulkner et autre Axionov.

Mais enfin, ce qui est fait est fait. Chroniquons donc Capture, la suite de Morsure, sorti en début d'année.
Je ne dirai que deux mots sur le livre en question qui est un objet encore plus disgracieux que ne l'était le premier tome, le titre est toujours très évocateur et perspicace et la narratrice est toujours follement amoureuse de son petit Clay d'amour. Mais arrêtons là ces préjugés vaseux, car je pense avoir assez développé ceux-ci lors du dernier post.

Je ne reviendrais aussi que très brièvement sur le style simpliste de Kelley Armstrong, celle-ci ne s'est pas découvert un talent d'écrivain en l'espace de quelques mois.
Mais son imagination est toujours -quoique dans une moindre mesure- foisonnante. On assiste pèle-mêle à une morsure -très bien orchestrée- et, bien entendu, à un enlèvement, qui est une excellente idée. J'ai beaucoup apprécié les motifs de cette séquestration qui étaient tous plus fous et surprenant que ce que j'imaginais. L'inconvénient majeur de cette intrigue centrale est l'éloignement de la Meute : l'auteur se prive de ses personnages les plus réussis -Clay et Jérémy en tête.

Bien entendu, d'autres protagonistes -tout de même bien moins marquants- sont intégrés au récit, certains d'entre eux deviendront dans les tomes suivants les personnages centraux. Sans avoir lu la suite, j'ai un peu l'impression que Capture sert de transition et permet à l'auteur de mettre peu à peu en place un univers tourné vers le surnaturel, plutôt cohérent, et surtout très pragmatique ; ce qui sera, j'en suis persuadée, le principal atout de cette série. Certes, le monde d'Armstrong est peuplé de vampires, démons et sorcières mais celui-ci est abordé de manière bien plus moderne, tout le folklore entourant ces espèces est rapidement écarté, ce qui donne une nouvelle dimension à tous ces personnages. En parlant d'eux, certains suscitent d'emblée la curiosité -Cassandra, Savannah et, dans une moindre mesure Adam- tandis que d'autres -notamment Paige- m'ont apparu un brin en dessous du reste du casting. Mais bon, on verra. Ou pas, certes.

D'autres petites choses m'ont plu : la dernière péripétie était absolument bien gérée. On pressent que ça se passera bien, mais on s'en fout, on est comme emporté par cet océan d'action et, surtout, de violence, on est vraiment éprouvé avec eux. Autre bonne nouvelle, la relation entretenue par Clay et Elena est bien moins mise en avant. Du coup, on apprécie bien plus leurs excellentes répliques.

Enfin, comme dans le premier tome, de manière voilée et très réussie, l'auteur s'interroge sur quelques grands thèmes clés plutôt intéressants : en vrac l'enfermement, la hiérarchie installée entre les espèces et leurs conflits ou encore la chasse "accessoirisée" des autres espèces par des hommes qui ne font que jouer.

Globalement moins bien. Globalement, hein. Ça se lit quand même plutôt bien au bord d'une piscine. Capture est un roman très sympathique et pas aussi léger qu'on aurait pu le croire. Oui, Capture est un guilty pleasure. Mais, oui aussi, Capture vous occupera une bonne journée. Et, oui, vous le finirez à la fin de cette même journée.

Posté par oranee à 18:14 - Guilty pleasure - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Autant j'ai dévoré "Morsure", autant ce deuxième tome m'a laissée vraiment froide. J'avais acheté encore deux tomes, mais je ne pense même pas les lire dans un futur proche.

    Posté par Lilly, 28 février 2009 à 12:46
  • Je n'ai pas trouvé de grosses différences de valeur entre les deux. Et même, l'auteur a pris un -léger- risque pr ce deuxième tome en développant cette intrigue pcipale, un peu bancale il est vrai. Mais, au final, je trouve cette démarche assez louable.
    Mais, je passerai mon tour aussi pour les prochains tomes, surtout qu'ils se concentrent sur d'autres personnages rencontrés ds celui-ci qui sont loin de m'avoir convaincus.

    Posté par oranee, 28 février 2009 à 14:22

Poster un commentaire