What a glorious day !

--

05 avril 2009

"Bastard Battle" de Céline Minard

LL_2009_01_Bastard_BattleVoici un roman bien particulier rédigé par la française Céline Minard qui signe ici son quatrième roman, Bastard Battle.
Au XVème siècle, la ville de Chaumont, en Haute-Marne est prise par un de ses seigneurs tout puissant auxquels les professeurs d'histoire font souvent référence quand ils nous parlent de cette période sanglante, inhumaine et anarchique qu'est le Moyen-Age.
Sur ces entrefaites, débarque une jeune asiatique et toute une galerie de personnages marginaux venus d'ici ou d'ailleurs qui vont chasser de la ville ces envahisseurs un poil barbares -les scènes de torture ne nous sont pas épargnées.

Où s'arrête la fiction, où commencent les faits ? On ne sait pas vraiment -je ne connais cette époque trouble que par le biais de quelques romans- bien qu'on s'en doute, et puis au fond on s'en fout. L'auteure mélange tout, oui. Et après ? C'est certain que l'on n'a pas affaire à un texte classique, et cela pourra en dérouter certains. On est là dans de la fantasy extrêmement subtile : il ne faut pas prendre cette histoire au premier degré du genre -batailles, héros, orgies et compagnie-, on détecte très vite au fil des pages une profondeur qu'on n'avait pas imaginé au premier abord.

Il me faut aussi parler du style. C'est de l'ancien français, auquel on accole quelques mots d'anglais. Et c'est tellement beau et bon à lire qu'on est transporté par ce langage auquel on est peu accoutumé -du moins en ce qui me concerne. Il est certain qu'il faut bien quelques pages pour se l'approprier, mais une fois lancé, on savoure. Il y a dans ce roman un réel effort de réflexion sur la forme, et plus largement sur le langage. Un parti pris dont je ne peux que me réjouir.

Bastard Battle est donc un roman merveilleux au niveau de la langue et des idées, le tout se recoupant dans un joyeux patchwork délibérément décousu. Là où le bats blesse, du moins pour moi, c'est par rapport à l'intrigue, que je n'ai pas trouvé follement entraînante, certes les situations sont souvent ubuesques, ça s'aligne à une vitesse folle. Mais je n'ai pas été prise dans ses filets,  et me suis rapidement désintéressé du sort des personnages -qui sont pourtant tellement gratinés qu'il m'est difficile de l'écrire. Enfin, je ne crois pas que c'est sur cet aspect qu'il faut insister car, comme je le disais, l'intérêt de ce court roman est ailleurs. Et il est important cet ailleurs.

Posté par oranee à 17:51 - Fantasy - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Bonjour, je découvre ton blog au hasard des liens et vraiment, quelle découverte ! J'ai lu le précédent roman de Céline Minard que j'ai trouvé tout simplement insupportable et prétentieux... m'étonnerait que je m'y remette avant longtemps !

    Posté par SBM, 21 avril 2009 à 19:05
  • Merci bcp !
    Je n'ai pas ressenti de prétention du côté de "Bastard Battle", mais j'ai lu qqes interview de l'auteur ds lesquels elle part ds des pérégrinations métaphysiques qui m'ont très largement dépassé ! Il est d'ailleurs fort probable que j'en ai raté quelques uns ds ce roman !!

    Posté par oranee, 22 avril 2009 à 02:20

Poster un commentaire