What a glorious day !

--

10 mai 2009

"Midnighters" T1 L'Heure Secrète de Scott Westerfeld

midnightCe sera bref, et pour le moins lapidaire : cette dernière cuvée signée Scott Westerfeld, auteur déjà rencontré dans ces pages avec Uglies, apparaît bien décevante.

Jessica Day vient d'emménager avec sa famille dans la petite ville de Bixby où elle tente, en bonne adolescente, de s'intégrer. Voilà qu'elle découvre que minuit arrivé, une heure secrète s'écoule, accessible à quelques élus, pendant laquelle la jeune fille va connaître bien des aventures.

Voici un roman qui m'aura bien ennuyé. Je l'ai presque abandonné tellement je n'entrais pas dans l'intrigue, et tellement rien ne me parlait. Mais j'ai lutté. Pas parce que ça s'améliore -ou si peu-, mais parce que -et c'est tout l'intérêt de tenir un blog- je voulais me faire un avis sur l'ensemble du roman. Bien m'en a pris, le récit s'avère quelque peu prenant vers la fin. Nous y reviendrons.

On l'avait déjà constaté du côté de chez Uglies, Westerfeld ne sait pas s'occuper de ses personnages, tous plus ou moins fades et incohérents. Ici comme ailleurs, ce défaut saute aux yeux : l'héroïne est sans intérêt, une adolescente très ordinaire, dont les pérégrinations sont loin de trouver grâce à mes yeux. Et les autres "midnighters" n'ont eux non plus que peu de charisme. Les relations qui les lient ne sont que peu développées, et, bien que certaines semblent prometteuse, la plupart, à l'image de la ridicule amourette pas franchement des plus passionnantes, ne semblent pas mener à quelque chose d'un peu plus original.

Ce défaut, au contraire d'Uglies, n'est pas rattrapé par le reste, et c'est là tout le problème. Uglies s'attachait à des idées, à des pistes lancées permettant à son -plus ou moins- jeune lecteur de réfléchir à des questions éthiques pas franchement évidentes. Ici, fi des interrogations et autres élucubrations sans fin, bienvenue dans l'Utah chez des jeunes dont la journée dure 25 heures. Car il existe des "darkling" qui se sont réfugiés dans cette heure secrète que certains peuvent appréhender, s'ils sont nés à minuit pile ! Bonjour l'intrigue bidon !
Et oui, c'est comme pour la mayonnaise : quand la base n'est pas transcendante, aucune chance que le tout aboutisse à un résultat probant. Ce n'est pas très original, pas très bien expliqué, et, surtout, on se fout de savoir ce qui arrive par la suite, les maigres explications n'intéressent pas, d'autant plus qu'on ne se soucie pas vraiment du sort des personnages.

Pour ne rien arranger -sinon ce ne serait pas drôle-, le style est très simpliste, tout comme l'intrigue. Tout cela reste trop enfantin et girly pour m'intéresser. Enfin, peut être que, justement, la cible en question appréciera ce roman.

Bref, on se demande bien sur quoi on pourrait bien s'appuyer pour contrebalancer cet assaut de critiques négatives, si ce n'est que le rythme s'accélère un peu vers la fin, que l'intrigue s'épaissit légèrement et que, dixit certains blogs, les deuxième et troisième tomes seraient bien plus prenants car plus tournés vers l'action. Toujours selon eux, il faut en baver un peu dans le premier pour apprécier la suite.
Mais je manque de patience, et je ne souffrirai pas une ligne de plus. Tant pis. J'ai tellement à lire.

Posté par oranee à 11:35 - Jeunesse - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    "Uglies" m'attend depuis un long moment. Il a l'air meilleur, donc je suis un peu rassurée. Et si j'aime, j'aurais plusieurs tomes avant d'en venir à cette série.

    Posté par Lilly, 10 mai 2009 à 17:42
  • Effectivement, "Uglies" est bcp bcp mieux que "Midnighters". Enfin, je n'ai lu que le premier tome de chacune de ces séries. Peut être que la suite me donnera tort !

    Posté par oranee, 11 mai 2009 à 13:55
  • Je trouve ta critique très dure vis-à-vis de Westerfeld. Honnêtement je ne suis d'accord sur aucun point avec toi, mais comme on dit, tous les goûts sont dans la nature, et heureusement;o)

    Posté par Virginie, 17 mai 2009 à 20:41
  • C'est vrai que nos avis divergent sensiblement ! Mais on se retrouve sur "Uglies" !

    Posté par oranee, 17 mai 2009 à 21:38
  • bof

    je sais pas. Je pris le tome 1 de midnigthers a la biblio pour ne pas avoir depense de l argent pour rien...

    des les premieres pages , on sent cette bouillie liquide radioactive si superficielle que on a meme pas envie de la goutter. Les personnages ne sonts pas attachants et samblents s en fouttre complettement de cette heure secrete. ils attendents que ca vienne. je parie que toute sa soupe trilogicale pouvait etre regroupee en un seul livre. et encore...

    c est tout l inverse de la trilogie Hunger games de suzanne collins. elle sait comment vous tenir en haleine du debut a la fin , elle.

    vivement la sortie de mockingjay , le tome final de la saga.

    team peeta. (ceux qui ont lu les 2 premiers tomes comprendrons)

    Posté par haymitch, 02 octobre 2010 à 16:30
  • ah j ai oublie

    si vous aussi etes fan de hunger games , je vous prie de m ecrire a cette adresse tymster5@gmail.com

    Rue, quel dommage....

    Posté par haymitch, 02 octobre 2010 à 16:33
  • haymitch : en effet, Hunger games présente il me semble plus d'intérêt. Mais je pense aussi que ces deux ouvrages s'adressent à des publics différents, celui de Midnighters est sans doute plus jeune.
    Après, j'avoue que j'ai 100 fois plus accroché avec Hunger games.

    Posté par oranee, 26 octobre 2010 à 17:25

Poster un commentaire