What a glorious day !

--

15 septembre 2009

Lectures d'été (1)

"Chasseur Noir" de Michel Honaker

chasseurIl était une fois un monde surnaturel cohabitant avec celui des humains, monde dans lequel le frétillant Ebezener Graymes est chargé de surveiller que le premier ne fait pas trop des siennes dans le second. Il était une fois un meurtre demeuré inexplicable et des policiers mal léchés dans la plus pure des traditions. Sur des thèmes déjà bien entamés, Michel Honaker tente de nous divertir un tant soit peu par l'intermédiaire d'un roman anguleux. Et ça fonctionne !
Rien ne nouveau sur la comète certes, mais une galerie de personnages très réussie et une intrigue dès plus agréables. Dont, il va s'en dire, je ne me souviens déjà plus.

"Tentation" de Stephenie Meyer

tentation1Sous la pression médiatique du moment, j'ai décidé de laisser une chance à la célèbre saga. Verdict : cette série n'est vraiment pas faite pour moi. Tout ce que j'abhorre s'y trouve, tout ce qui m'indiffère y est. On vante la remarquable description de la passion amoureuse. Je n'y vois qu'une fille un peu sotte trop dépendante de son mec. On apprécie le personnage d'Edward, je le trouve foutrement creux et d'une platitude sans nom. Et pour ne rien arranger, Tentation, comme son prédécesseur, est écrit avec les pieds, d'autant que les rebondissements sont loin d'être imprévisibles. Seuls points positifs : le passage au premier plan de Jacob, qui laisse malheureusement entrevoir un triangle amoureux des plus déplaisants, et l'introduction de nouveaux personnages en toute fin de roman.

"Les vies d'Emily Pearl" de Cécile Ladjali

vies_demily_pearl_L_1Voilà un roman fort réjouissant narrant les aventures d'Emily Pearl, préceptrice chez les Auskin, ce qui doit rappeler de merveilleux souvenirs à certains. Et pourtant, l'intrigue part dans un tout autre sens, qui, loin de me déplaire, m'a amené à m'interroger sur de nombreux sujets, poussée que j'étais par la lente mais bouillonnante introspection de l'héroïne. Un roman très intéressant de ce côté-là, bien que le style m'ait déplu.

"L'aube de la nuit" Troisième partie : Le Dieu nu de Peter F. Hamilton

hamiltonA mes débuts dans la science fiction, je lisais ça. Entre temps, je me suis un peu renseignée. Mais j'avais à l'époque lu les deux -immenses- premières parties de ce roman fleuve de space opera. Dans les deux derniers tomes -formant Le Dieu nu-, tous les clichés du genre se retrouvent, les enjeux explosent, et tout finit comme on s'y attendait. On aura cependant retrouvé pendant un temps tous ces personnages que l'on a appris à connaître et ces planètes attendrissantes. Il y a donc de bons moments, mais l'auteur écrit toujours très mal, et, malgré tout, cette troisième partie est bigrement longue, des passages entiers auraient pu sauter, sans que rien ne change. Autre problème classique de cette narration fragmentée des intrigues de chaque personnage : on s'ennuie parfois, et souvent, quand quarante pages sont consacrées à des héros insignifiants.

"Mémoires d'un Maître Faussaire" de William Heaney

heaneyUne lecture très agréable -en grande partie du fait de son personnage principal-, plutôt amusante, et des intrigues assez fines. J'ai beaucoup aimé, et pourtant certaines choses m'ont gênées ; le parti pris de l'auteur n'est pas énoncé avec autant de subtilité qu'il devrait l'être et le style -ou la traduction- n'est pas à la hauteur. Bref, mon ressenti est mitigé, surtout trois mois après la lecture.

"L'été d'après" de Francine Prose

l__t_Une lecture qui tombait à point nommé, et qui est sans doute, avec le recul, une de mes meilleures lectures de cet été. Margaret se noie dans le lac concomitant à la maison familiale. C'est l'après que sa jeune sœur Nico raconte. Outre les personnages troubles à souhait et hauts en couleur -la famille, mais aussi le petit ami de la sœur disparue-, L'été d'après m'a enchanté ; sa langueur et ses envolées lyriques, son intrigue m'ont noués. La vie un brin bohème de ses héros m'a fait rêvée, et l'émotion que se dégage du tout m'a laissée pantoise. Je recommande chaudement.

"La cloche de détresse" de Sylvia Plath

la_clocheSylvia Plath nous met ici face au dénuement le plus total d'une jeune fille promise à un bel avenir de poète dans les années 50 à New York. C'est un roman difficile, dont on a du mal à se défaire, bien qu'il ne soit pas aisé à reprendre. On serait tenté de le reposer, et décider d'ignorer. C'est que La cloche de détresse est fichtrement instructif, et que l'affliction de la narratrice révèle au fil des pages des pensées évidentes, qu'on ne peut valablement défendre, celles de la dépression, du suicide, de ce laisser-aller général qui prive de tout et qui est si rassurant. Et édifiant.

A suivre.

 


Commentaires

    Tiens, justement le chasseur noir me tentait, je vais y réfléchir; Pour les stéphenie Meyer, je les ais lus avant que ça devienne la folie, du moins, quand je les ai lu je n'avais aucune idée que c'était si connu; et je dois dire pour être franche, que j'ai aimé lire les deux premiers tomes, mais les deux derniers m'ont déçus surtout le dernier tome, une horreur de la première ligne jusqu'au dernier mot! Je pensais que l'héroine, maintenant qu'elle connaissait ce monde inconnu et ces créatures de vampires, allait devenir plus forte et évoluer, mais pas du tout, elle reste la pauvre victime qui trébuche toute les 5 minutes, et que son prince charmant doit venir sauvé tout le temps, jamais elle ne peut se débrouiller seul et c'est l'un des aspect qui m'a le plus déçu; de nos jours avec toute ces héroines qui sont de vraies héroines, Bella parait bien nunuche. Quand aux autres personnages ils ne sont que des coquilles vides, pas du tout développé et qui restes presque des figurants; la aussi je pensais qu'il y aurait une évolution mais rien.
    Les vies d'émily pearl me tente aussi beaucoup mais j'attends qu'il sorte en poche! quant à Hamilton j'ai lu de lui le premier tome de Rupture dans le futur, génèse, mais je l'ai trouvé, lent et ennuyeux très compliqué et je n'ai pas poursuivi les autres tomes.

    Posté par Trillian, 16 octobre 2009 à 00:09
  • Je te conseille effectivement le Ladjali, ainsi que "Le Chasseur noir". C'est sympa, mais pas inoubliable, et je pense que tu peux en avoir un bon prix en occasion.
    Pour "Tentation", tout ce que tu dis me conforte dans mon idée de m'arrêter là, si la suite est pire encore !
    De tte façon, comme toi, je préfère les héroïnes fortes.
    Et pour les Hamilton, tu as eu bien raison, au moins tu n'as pas perdu de longues longues heures à te plonger dans des romans de science fiction de piètre qualité !!!

    Posté par oranee, 17 octobre 2009 à 22:34

Poster un commentaire