What a glorious day !

--

20 octobre 2009

Lectures d'été (2)

"Dans la main du diable" d'Anne-Marie Garat

dans_la_main_du_diable_garatL'auteure souhaitait renouer avec la tradition romanesque des plus grands, et c'est en partie réussi. J'ai beaucoup aimé son écriture, qui, par son caractère désuet, et partant peu original, m'a rappelé les lectures de ces classiques si gourmands et délicats. Pourtant, Anne-Marie Garat, malgré son aisance à raconter, ne parvient jamais à emporter complètement son auteur. La faute au fond : un manque manifeste de subtilité, des personnages assez naïfs et plats, une intrigue cousue de fil blanc et de longues digressions qu'il aurait mieux valu élaguer.

"Le portrait de Dorian Gray" d'Oscar Wilde

dorianUne relecture nécessaire tant ce monument ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable. A ce jour, tout est réparé : au delà d'une intrigue par trop ressassée, le roman d'Oscar Wilde m'a enchanté, tant au niveau du fond que de la forme. Par rapport à celle-ci, nul doute que le style daté de l'auteur ne cessera de me titiller, je ne m'en remettrai pas avant longtemps. Tout se tient, des dialogues aux réflexions brumeuses, la maitrise est totale. Quant au fond, les pensées assassines de Lord Henry m'ont fait rugir d'horreur comme elles m'ont ravies. Un texte bien singulier, si subtil qu'il en est insolent, si peu rigoureux qu'il en est édifiant. Des personnalités qui se peignent devant nos yeux, Dorian Gray bien sûr, Lord Henry aussi. Un statut de chef d'œuvre mérité -je n'aurais pas eu l'audace de dire le contraire.

"Le dernier samouraï" de Helen Dewitt

dernierJe me rappelle à peine de la trame de ce roman très particulier, que j'avais apprécié sur le moment, malgré quelques passages à l'intérêt limité. Les personnages sont foutrement attachants, bien sûr, leurs préoccupations et leurs égarements ont ce charme discret, qui peut déraper à tout moment. Au fil des pages, le lecteur en vient à dérailler, l'auteure en fait trop et pas assez, elle se borne à emprunter la même direction, que l'on trouvera bien définitive. La facétie du début soudain se désintègre, les sourires s'estompent, ne reste plus que l'intrigue, celle qui fait avancer cet enfant, et qui déçoit le lecteur impuissant.

"La Tour des Anges" de Phillip Pullman

pullmanJ'ai suivi avec passion la suite des aventures de Lyra. Ce deuxième tome est rondement mené, à cheval entre différents mondes qui ne cessent de s'éprendre. Le lecteur commence peu à peu à voir s'envoler les enjeux, à apprécier la partie qui se joue devant lui et auquel il assiste, impuissant, avec un peu plus de distance, malgré les inévitables trous noirs. Ce deuxième tome est donc des plus réussis, en ce qu'il apprend beaucoup sur l'univers si original qu'a mis en branle Pullman, et aussi en ce qu'il s'enfonce de plus en plus dans la noirceur la plus totale -pour un roman jeunesse. Bref, je ne pouvais qu'aimer.

"La Dame n°13" de José Carlos Somoza

dame_n13Une grosse déception que ce roman dont la trame même me semble si loin. Je me rappelle certes que l'intrigue était plutôt bien foutue -quoiqu'elle aurait gagnée à être raccourcie-, que la situation entrevue était horrible et qu'on avait la sensation d'être pris au piège de cet univers et de cette lecture. Cependant, rien ne permettait derrière de provoquer l'empathie, malgré le talent indéniable de l'auteur pour provoquer le lecteur et le mettre face à ses pires démons. Donc, on lit, et on se force un peu, malgré quelques réflexions bien senties. Et encore !
Las, je n'ai peut être pas bien compris ce roman trop complexe, ou pas assez.

"La chute d'Hypérion 1" de Dan Simmons

chuteJ'ai curieusement moins apprécié ce tome-ci. Il commence pourtant à bâtons rompus, et il continue, inlassablement sur la même voie. La lecture est agréable, on reste terriblement attaché à tous ces personnages, à leur sort, prévisible, abominable et à ce style si perfectionné. On vit ces épreuves, on vit le doute, l'intelligence de ce récit. Je ne saurais très bien l'expliquer, il manque un élément pour que tout soit à nouveau parfait, comme ça l'était dans les deux premiers tomes. J'y ai réfléchi tout l'été, sans trouver de réponse. Je ne sais toujours pas ce qui manque, mais La chute d'Hypérion est juste très bon.

"Cordelia Vorkosigan" La saga Vorkosigan de Lois McMaster Bujold

vokosiganVoici un classique du space opéra, premier épisode d'un cycle dont le nombre de tomes me donnera sans doute envie de pleurer. Car c'est un roman de bonne facture : les thèmes du genre sont décryptés avec un talent indéniable, les personnages sont éminemment sympathiques, et l'intrigue se laisse tranquillement suivre. Bref, ce roman là, s'il est globalement bon, ne fera pas lever les foules : il n'y a là rien que de très classique. Rien ne dépasse, ce qui ne me pousse pas à continuer une série que je pressens interminable. Et pourtant, les critiques étaient -presque- dithyrambiques. On verra bien, donc.

"Chromozone" La trilogie Chromozone de Stéphane Beauverger

chromozoneIl y a quelque chose dans tout ce fouillis, un certain talent, une verve qui pousse à continuer. Les personnages et l'intrigue sont assez réussis, bien que le tout ne soit pas des plus transcendants. On pressent les sujets épineux, les retournements maladroits, les mots sans dessus dessous. Et pourtant, j'ai bien aimé ce côté foutraque. Je pense donc relire du Beauverger, mais sans doute pas sur cette série. Quoique. En tout cas, je lirai Le Déchronologue, qui s'annonce passionnant.

Posté par oranee à 00:11 - Autre - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Je n'ai lu que Pullman et Wilde, et je les ai aussi adorés ;o)

    Posté par Lilly, 20 octobre 2009 à 13:02
  • Tu as lu les meilleurs de la liste, tu vas à l'essentiel !!!

    Posté par oranee, 20 octobre 2009 à 16:00
  • J'ai beaucoup aimé l'originalité de la trilogie de Pullman; j'ai aussi lu Cordelia Vorkosigan que j'ai bien aimé, et je me suis acheté la suite qui attend d'être lu; j'ai apprécié l'histoire et surtout les personnages même si parfois la façon de parler de Cordelia est un peu vieux jeu, c'est peut être du à la traduction ceci dit...Je vais lire la suite j'ai entendu dire que le personnage de Miles Vorkosigan qui est le héros de tout le reste de la saga était très intéressant.

    Posté par Trillian, 13 novembre 2009 à 21:35
  • Oui, c'est pr cela que j'hésite à continuer, peut être que je m'attacherais plus à leur fils. On verra, ms ce n'est pas ma priorité pr le moment, car, comme tu le dis, le style n'est pas top (ou la traduction).

    Posté par oranee, 17 novembre 2009 à 11:36

Poster un commentaire